Sucre, miel et rhum

Sucre, miel, rhum. L’île est devenue l’un des plus grands producteurs et fournisseurs de ce qu’on appelait « l’or blanc ».
Ces terres étaient très difficiles à travailler, et on a fait venir des esclaves d’Afrique pour les faire travailler dans des fermes de canne à sucre et des moulins. À cette époque, le sucre était considéré comme un luxe, et tandis que les plantations s’élargissaient, cette industrie devenait essentielle à l’économie locale.
Le sucre de Madère était connu dans toute l’Europe et il attira de nombreux négociants qui s’installèrent à Funchal et dans ses environs, même jusqu’à Ponta do Sol, Calheta, Ribeira Brava. Tous ces coins devinrent de gros producteurs de canne à sucre. Le port de Funchal étant un centre de commerce très fréquenté par les commerçants qui vendaient divers produits tels que les outils, le tissu, l’argile, le fer, la viande, le sel et l’huile d’olive, tout ceci en échange de sucre. Le commerce avec la Flandre était également très important ; le sucre était échangé contre des œuvres d’art uniques comme la peinture de l’autel et le plafond lambrissé de la cathédrale Sé. La collection flamande se trouve encore aujourd’hui au musée d’art sacré. En 1500, l’île de Madère était le plus grand exportateur de sucre au monde, mais à la fin du siècle, la production de canne à sucre a décliné à cause d’une surproduction et d’une maladie qui a décimé les champs.

Aujourd’hui, il existe encore trois usines de production de canne à sucre. Début avril, les machines sont mises en route afin de traiter les composants naturels du miel (sirop de canne à sucre), la mélasse et le rhum. Vous pourrez visiter ces usines et en découvrir les rouages à Ribeiro Sêco, à Funchal, Calheta et Porto da Cruz.

Outre le sucre, la mélasse et l’alcool fort, la canne à sucre produit aussi l’aguardente. Cette eau-de-vie de canne à sucre est également présente dans la Poncha, la boisson traditionnelle constituée de rhum blanc, de jus de citron et de miel. D’autre part, le miel constitue l’un des ingrédients majeurs dans le gâteau traditionnel Bolo de Mel. Connu dans le monde entier, ce gâteau est composé de canne à sucre, miel, farine de blé, graisse végétale, sucre, piment de la Jamaïque et de fruits secs. Selon la tradition, le gâteau de miel est coupé à la main, jamais avec un couteau. On fait également de succulents cookies avec le miel de canne à sucre.
  • sugar_01.jpg
  • sugar_02.jpg
  • sugar_03.jpg

Flower Decor

Nous utilisons des cookies pour la prestation de nos services. En faisant appel à nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.